À Montpellier, l’appel à manifester émanant des professionnels de l’information et d’associations locales de Défense des Droits, s’est concrétisé par un rassemblement devant l’Hôtel de Police puis place de la Comédie et devant le Préfecture de l’Hérault.

Des centaines de manifestants, sont venus montrer leur opposition à la loi de Sécurité Globale et surtout dire combien l’article 24 de cette loi est liberticide.

L’appel à manifester invitait tous les citoyens à rejoindre le mouvement de contestation car cet l’article 24 peut conduire à la mise en garde à vue de toute personne diffusant des images de membres des Forces de l’Ordre visant à leur nuire.

Il prévoit de punir « d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende » le fait de diffuser des images d’un policier ou d’un militaire « dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique ».

Ainsi toute personne pourrait être arrêtée de façon préventive afin de ne pas prendre le risque que ses images enregistrées soient diffusées. Une sécurité pour les Forces de l’Ordre, dont les interventions filmées fréquemment par de nombreux citoyens sont à l’origine de dénonciation de faits litigieux.

Devant le mouvement collectif d’indignation, qui a précédé l’adoption de cette loi par l’Assemblée, une mention a été rajoutée à l’article 24 : précisant "sans préjudice du droit d’informer".

Ce rajout au texte, n’a pas convaincu journalistes et défenseurs des droits qui, en réalité, ne conçoivent pas l’utilité de ce nouvel article de loi.

Les journalistes estiment que la « protection » des Forces de l’Ordre dans l’exercice de leurs fonctions ne passent pas la non diffusion de leurs images, ils dénoncent une atteinte à la Liberté de la Presse et au Droit des citoyens d’être informés.

Tour à tour les orateurs se sont succédés, se faisant les porte parole de sujets graves impliquant les libertés de tous.

Cette manifestation a également été l’occasion d’aborder de nombreuses revendications afférentes à de multiples problématiques d’actualité, comme l’usage des armes dans le cadre du maintien de l’ordre et la crise sociale.

JRI : Pierric-Joël LOUBAT

Monteur : Claudia PITRONACI


07 Juin 2022
07 Juin 2022

05 Juin 2022
05 Juin 2022

05 Juin 2022
05 Juin 2022

05 Juin 2022
05 Juin 2022

03 Juin 2022
03 Juin 2022

02 Juin 2022
02 Juin 2022

02 Juin 2022
02 Juin 2022

02 Juin 2022
02 Juin 2022

01 Juin 2022
01 Juin 2022

30 Mai 2022
30 Mai 2022

27 Mai 2022
27 Mai 2022

25 Mai 2022
25 Mai 2022

20 Mai 2022
20 Mai 2022

17 Mai 2022
17 Mai 2022

16 Mai 2022
16 Mai 2022

13 Mai 2022
13 Mai 2022

11 Mai 2022
11 Mai 2022

09 Mai 2022
09 Mai 2022

08 Mai 2022
08 Mai 2022

08 Mai 2022
08 Mai 2022

02 Mai 2022
02 Mai 2022

27 Avr. 2022
27 Avr. 2022

25 Avr. 2022
25 Avr. 2022

23 Avr. 2022
23 Avr. 2022

22 Avr. 2022
22 Avr. 2022

22 Avr. 2022
22 Avr. 2022

21 Avr. 2022
21 Avr. 2022

15 Avr. 2022
15 Avr. 2022

13 Avr. 2022
13 Avr. 2022

12 Avr. 2022
12 Avr. 2022