Face à la circulation à nouveau très active du virus propageant la maladie covid 19, de nouvelles mesures ont été prises dans le département de l’Hérault.

Aussi, afin de communiquer sur les nouvelles restrictions relatives au placement en zone d’alerte maximale, de la ville de Montpellier, de sa Métropole et de sept communes du département, une conférence de presse a été organisée à la Préfecture.

Pierre RICORDEAU, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé, le Professeur Samir JABERT, responsable du service Anesthésie et Réanimation à Hopital Saint Eloi de Montpellier, Jacques REYNES, Chef du service des Maladies Infectieuses du CHU de Montpellier, Mickaël DELAFOSSE, Maire et Président de la Métropole de Montpellier ont tenu une conférence de presse aux côtés de Jacques WITKOWSKI, Préfet de l’Hérault. 

Après un propos introductif documenté notamment sur les taux d’incidence et de positivité, traduisant une forte hausse des cas de contamination par la covid-19 et du nombre d’hospitalisations, il a été rappelé que pour faire face à la phase deux de l’épidémie le respect rigoureux des gestes barrières et la distanciation sociale est primordial.

L’objectif premier est de casser la chaîne de contamination comme cela avait été réussi à la mi mars. Il s’agit avant tout de mobiliser les consciences individuelles pour atteindre l’objectif collectif : celui de passer cette 2ème phase de l’épidémie en évitant la saturation des structures d’hospitalisation qui montre les faiblesses d’une politique de santé en crise depuis trop longtemps. 

Les restrictions annoncées pour les quinze prochains jours consistent à limiter les grands rassemblements , empêcher les activités à risque et réguler les autres types d’activités pour permettre à la vie économique et sociale de se poursuivre jusqu’à 21h .

Les 31 communes de la Métropole de Montpellier, et les communes de Teyran, Saint-Clément-de-Rivière, Saint-Gély-du-Fesc, Montarnaud, Palavas-les-Flots, Mauguio et Saint-Aunès sont désormais en zone d’alerte maximale.

La communication en préfecture intervient la veille de l’annonce d’un nouveau "Confinement Partiel" et à la perquisition des principaux acteurs politiques de la gestion de crise remise en cause par les propos d’Agnès Buzin ancienne ministre de la Santé. 

Après la crise des masques voici venir la crise des places à l’hôpital. "inutiles" car d’après le premier ministre car il n’y a pas suffisamment de personnels formés... 

Et pendant que le président nous rappelle que le covid peut faire des victimes et qu’il faut éteindre la lumière avant de se coucher , la gestion comptable de la santé a repris ses droits avec une détresse des personnels de santé qui ne cessent de dénoncer qu’il n’y a guère de moyens pour faire face à une guerre sanitaire politiquement déclarée.

A suivre ... 

 

 

 

 

 


09 Avr. 2021
09 Avr. 2021

08 Avr. 2021
08 Avr. 2021

06 Avr. 2021
06 Avr. 2021

04 Avr. 2021
04 Avr. 2021

02 Avr. 2021
02 Avr. 2021

30 Mars 2021
30 Mars 2021

30 Mars 2021
30 Mars 2021

26 Mars 2021
26 Mars 2021

26 Mars 2021
26 Mars 2021

24 Mars 2021
24 Mars 2021

22 Mars 2021
22 Mars 2021

22 Mars 2021
22 Mars 2021

18 Mars 2021
18 Mars 2021

18 Mars 2021
18 Mars 2021

17 Mars 2021
17 Mars 2021

15 Mars 2021
15 Mars 2021

15 Mars 2021
15 Mars 2021

04 Mars 2021
04 Mars 2021

01 Mars 2021
01 Mars 2021

26 Févr. 2021
26 Févr. 2021

22 Févr. 2021
22 Févr. 2021

18 Févr. 2021
18 Févr. 2021

16 Févr. 2021
16 Févr. 2021

16 Févr. 2021
16 Févr. 2021

09 Févr. 2021
09 Févr. 2021

09 Févr. 2021
09 Févr. 2021

09 Févr. 2021
09 Févr. 2021

06 Févr. 2021
06 Févr. 2021

05 Févr. 2021
05 Févr. 2021

03 Févr. 2021
03 Févr. 2021