Les provocations politiques de Djamel BOUMAAZ commencent à le rattraper sur un plan judiciaire. "L’homme à faire taire", plaintes apres plaintes l’élu se voit déborder par les affaires. 

Pas de fraude ni de malversation encore moins d’abus de pouvoir ou de biens sociaux mais une parole trop libre et des gestes trop engagés lui valent d’être poursuivi régulierement . 

Une asphyxie financière pour Djamel BOUMAAZ car si ses opposants ont les frais de justice pris en charge par le contribuable ce n’est pas le cas pour l’élu qui doit assurer sa défense . 

Pour autant, droit dans ses bottes, il assume et ne mâche pas ses mots ni ses gestes. Le service de quenelles lors du dernier conseil risque encore de lui coûter cher ? 

Pour l’heure il s’explique sur le plateau d’Agglo.tv sur la décision de justice consécutive à une plainte du Maire de Montpellier. 

On ne touche pas au drapeau de la LGBT !!  6 mois de prison avec sursis et 5 ans sur la touche des bureaux de vote.

Explications ... 

 


13 Avr. 2021
13 Avr. 2021

12 Avr. 2021
12 Avr. 2021

09 Avr. 2021
09 Avr. 2021

08 Avr. 2021
08 Avr. 2021

04 Avr. 2021
04 Avr. 2021

02 Avr. 2021
02 Avr. 2021

30 Mars 2021
30 Mars 2021

30 Mars 2021
30 Mars 2021

26 Mars 2021
26 Mars 2021

26 Mars 2021
26 Mars 2021

24 Mars 2021
24 Mars 2021

22 Mars 2021
22 Mars 2021

22 Mars 2021
22 Mars 2021

18 Mars 2021
18 Mars 2021

18 Mars 2021
18 Mars 2021

17 Mars 2021
17 Mars 2021

15 Mars 2021
15 Mars 2021

15 Mars 2021
15 Mars 2021

04 Mars 2021
04 Mars 2021

01 Mars 2021
01 Mars 2021

26 Févr. 2021
26 Févr. 2021

22 Févr. 2021
22 Févr. 2021

18 Févr. 2021
18 Févr. 2021

16 Févr. 2021
16 Févr. 2021

16 Févr. 2021
16 Févr. 2021

09 Févr. 2021
09 Févr. 2021

09 Févr. 2021
09 Févr. 2021

09 Févr. 2021
09 Févr. 2021

06 Févr. 2021
06 Févr. 2021

05 Févr. 2021
05 Févr. 2021