Incinérateur : santé en danger ?




4.238 vues

Cette table ronde sur le thème "incinération et perturbateurs endocriniens" a lieu à Lunel-Viel, commune où se situe le site de traitement des déchets Ocreal. La destruction des déchets par incinération engendrerait une pollution par la dyoxine laquelle aurait des conséquences entre autres sur l’appapreil endocrinien. Pour en parler, l’invité c’est le Professeur SULTAN, responsable du service d’Endocrinologie pédiatrique au C.H.U. de Montpellier et co-auteur d’une étude qui établirait le lien direct entre la pollution environnementale et l’augmentation de cas de malformations. Les dioxines seraient également à l’origine de cancers. Bien qu’on ne puisse parler aujourd’hui que de facteur de présomption car il n’existe pas de données objectives définitives, la Ville de Lunel-Viel entend prendre des mesures. Fabrice FENOY premier adjoint au maire de Lunel-Viel et membre du Syndicat Mixte Pic et Etang, par principe de précaution entend réduire l’activité de l’incinérateur par la fermeture progressive d’un four. Parmi les solutions alternatives à l’incinération évoquées, il y a la méthanisation... Réduire le nombre de tonnes de déchets traités à Lunel-Viel est une priorité, dans un premier temps il s’agira de ne traiter que les déchets de la commune ce qui est désormais possible. Fabrice FENOY se réjouit de la confirmation faite, lors de la dernière réunion pour le plan régional de traitement des déchets, qu’il n’ y a pas d’obligation pour Lunel-Viel d’accueillir le traitement des déchets en provenance des communes extérieures au syndicat mixte Pic et Etang. Montpellier devrait alors trouver une autre solution pour ses dechets ? 

JRI : Claudia