ELECTION à la Fédération de Course Camarguaise




La Fédération de la course camarguaise organise l’élection de son nouveau bureau. Ce qui est loin d’être une mince affaire. Qui pourra voter ? Réellement, les conditions semblent plutôt ardues avec l’obligation de disposer de la licence 2017 qui n’ont pas encore été distribuée en ce début d’année et accessible jusqu’au 14 février pour un vote qui doit avoir lieu à Saint Gilles le 17 février où meme les enfants mineurs des écoles de raseteurs pourraient voter

Deux listes se disputent l’élection, Hadrien POUJOL qui a repris les rênes après les déboires de l’ancien bureau. Et Nicolas TRIOL qui regrette un manque de transparence et promet un total bénévolat pour une gestion transparente et ouverte sur une communication utilisant les moyens modernes. Un programme très complet qu’il a soutenu à Mauguio où il est venu exposer sa vision d’une gestion saine et tournée vers l’avenir. 

Si la liste de Hadrien PUJOL semble être donnée gagnante il n’en demeure pas moins que les arguments de Nicolas TRIOL jette un petit trouble dans l’incapacité de l’actuel bureau à donner une vision transparente de sa gestion.

Ainsi de nombreux élus qui ont aidé par des aides exceptionnelles se plaignent d’une opacité anormale et surtout d’un manque d’information sur l’utilisation des fonds qu’ils ont voté pour redresser la fédération. Les licenciés raseteurs et manadiers qui ne comptent plus les quelques 800 cavaliers amateurs pourtant indispensable aux maintiens des traditions et à l’organisation des courses, devront faire leur choix. La pression se fait sentir mais nul doute que le « show must go on » et qu’après la course aux bulletins la passion des traditions et du Biou l’emportera, autour d’un bon verre de l’amitié et de franches discussions..