À la Mosson, un renouvellement urbain polémique




273 vues

3 600 000 €… C’est le coût de ce programme de renouvellement urbain, qui concerne essentiellement le quartier de la Mosson, d’intérêt national et dans une moindre mesure, celui des Cévennes, d’intérêt régional. Cofinancé par l’Agence nationale du renouvellement urbain (ou ANRU), la métropole, la ville de Montpellier, l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et d’autres partenaires tels que la caisse des dépôts et consignations ou encore ACM Habitat, ce protocole de préfiguration d’un nouveau programme de renouvellement urbain était présenté en décembre dernier par ses principaux initiateurs, à l’issue d’une visite de quartier émaillée de polémiques sur les conditions de vie à la Mosson.

Malgré l’enthousiasme des représentants de l’ANAH, de l’ANRU et du président de la métropole montpelliéraine, les tensions constatées lors de la visite du quartier se sont également fait ressentir lors de la présentation du projet à la maison pour tous Léo Lagrange… La polémique s’est notamment cristallisée autour de la Tour d’Assas et du stade de la Mosson, des représentantes du collectif de la Tour d’Assas exigeant des réponses face à un Philippe Saurel particulièrement agacé…

JRI : Raphaëlle Chargois
Cadreur : Mickaël Becu

Renouvellement urbain 1

JPEG - 141.5 ko

Renouvellement urbain 2

JPEG - 138.5 ko

Renouvellement urbain 3

JPEG - 138.7 ko