Las Rebes




Entre le vivre ensemble et le vivre les uns sur les autres, le collectif « poumon vert Las Rebes » et « les enfants de la colline du quartier Cévennes » ont tranché en s’opposant à ceux qu’ils appellent « le bétonnage de leurs quartiers » en défendant un espace vert qu’ils ne veulent pas voir disparaitre, ils se retrouvent assignés devant les tribunaux pour entrave aux travaux qu’ils doivent démarrer. Ils ne comprennent pas la position de l’office public de l’habitat ACM par Philippe Saurel.

C’est dans un climat d’incompréhension que les 10 personnes assignées ont attendu la sortie de l’avocat chargé de les défendre.

Le député Jean Louis Roumégas a tenu à soutenir le collectif en étant à leur coté au tribunal et sur le site.

Philippe Saurel interrogé sur le dossier réagit en donnant la position de la mairie sur une démarche qu’il juge plus politique que citoyenne.


Journaliste :
Monteur :